Transparence

 

Suite des NEWS:

 

Approbation du règlement d'exploitation:

http://www.news-service.admin.ch/NSBSubscriber/message/attachments/3694.pdf

Approbation des plans:

http://www.news-service.admin.ch/NSBSubscriber/message/attachments/3692.pdf

 

 

 

Vols d'engagements subsidiaires, de sauvetage et d'aide en cas de catastrophe

Les Forces aériennes doivent être à même de garantir des engagements subsidiaires ou d'aide en cas de catastrophes au profit des autorités fédérales et cantonales. Il peut s'agir de missions de transport aérien (surveillance, pont aérien, combat d'incendie, sauvetage …) avec des hélicoptères de type Alouette 3 et Super Puma, et de missions de reconnaissance au moyen du drone ADS-95.

Les Forces aériennes garantissent également en collaboration avec la REGA les missions de la recherche et du sauvetage appelées communément SAR - Search And Rescue. Dans ce cas les tâches sont clairement partagées. Si la REGA porte la responsabilité du processus "sauvetage", la mission de recherche est dévolue aux Forces aériennes qui maintiennent un hélicoptère Super Puma prêt à décoller dans les 60 minutes, cela 24h sur 24, et 365 jours par année. Cette machine est équipée d'un système d'exploration infrarouge (FLIR - Forward Looking InfraRed) permettant la vision nocturne, ainsi que d'appareils de goniométrie.

 

D'autre part, les Forces aériennes exécutent aussi et de façon régulière de nombreux vols d'hélicoptères au profit des polices cantonales et du Corps des gardes-frontière.

 

Tous ces vols subsidiaires exigent les principes de la proximité et de la flexibilité, d'où le souhait du DDPS d'utiliser pour ce genre de vols d'hélicoptères en cas de nécessité, même en dehors des heures d'exploitation tous les aérodromes régionaux de Suisse et donc aussi celui de Bressaucourt. Dans le cas d'engagements subsidiaires de plus grande importance, l'exploitation d'un emplacement journalier est primordiale pour appuyer efficacement les autorités cantonales, régionales et fédérales.

 

Votre question spécifique :

Quels peuvent être des engagements subsidiaires qui ne sont pas liés à des catastrophes ?

Les Engagements au profit des polices et du Corps de gardes frontières comme expliqués ci-dessus sont considérés comme des engagements subsidiaires non liés à des catastrophes. Les raisons de tels engagements peuvent être multiples.

 


 

Vols de géographie PC-7

Les Forces aériennes ont également émis le souhait d'utiliser occasionnellement l'aérodrome de Bressaucourt pour des vols de géographie en PC-7 uniquement. Ces vols sont indispensables pour nos jeunes pilotes afin qu'ils maîtrisent parfaitement la géographie de notre pays. Ces vols ont déjà lieu aujourd'hui.

 

Il ne s'agit en aucun cas d'y stationner des PC-7 ou d'y exécuter des vols d'écolage, le cadastre de bruit de l'aérodrome ne le permettant d'ailleurs pas. Les vols d'écolage et d'entraînement ont lieu sur les différentes Bases aériennes de notre Armée. Ce n'est pas l'intention des Forces aériennes d'exporter du bruit sur des aérodromes civils.

 

Vos questions :

Que faut-il attendre comme trafic lors de la formation des pilotes militaires ?

Comme déjà mentionné, il n'est aucunement prévu des vols de formation. Ceux-ci ont lieu sur des emplacements des Forces aériennes à Locarno Sion, Emmen ou Payerne. Par contre il pourrait s'agir de vol de géographie. L'idée des Forces aériennes est de disposer d'une clause permettant d'éventuels vols en cas de besoin. Le nombre possible de mouvements liés à des vols de géographie est actuellement inconnu. Il pourrait se situer à quelques vols annuellement si le besoin était impérativement nécessaire.

 

Quels peuvent être les cas de rigueur qui dérogeraient au règlement d'exploitation lors de la formation des pilotes ?

Comme déjà explique auparavant, l'intérêt normal pour une utilisation de Bressaucourt pour des vols de géographie est actuellement très réduit. Par contre en cas de situations de crise touchant fortement notre Etat fédéral, la nécessité pourrait changer rapidement et les intérêts primordiaux de la Défense national primeraient. Nous sommes par contre très loin d'une pareille situation.

 

Distribution de kérosène

Concernant la distribution de kérosène Jet A1, les Forces aériennes souhaitaient pouvoir avitailler à Bressaucourt en cas d'engagements subsidiaires. Du fait qu'une telle installation n'est pas prévue sur l'aérodrome régional, les hélicoptères des Forces aériennes continueront d'avitailler sur la place d'armes de Bure où le DDPS dispose déjà d'une station et d'un réservoir.

 

   

Chacun peut consulter le dossier déposé, il est public. Toutes les garanties à propos des mesures de dédommagement ou du respect des normes cantonales et fédérales sont disponibles:

 

- les normes fédérales en matière de construction pour un ouvrage tel qu’un aérodrome sont extrêmement sévères. Toutes sont respectées.

- les services cantonaux ont donné leur aval. Ils veillent à ce que les lois et règlements cantonaux ne soient pas enfreints.

- l’eau, l’air, le bruit, la nature, le paysage, la végétation, l’environnement mais surtout les Hommes ont été pris en compte. Des mesures de protection et de compensation seront réalisées.

- un tel ouvrage apporte de réels progrès notamment dans le domaine de la sécurité. La restitution des terres agricoles de l’aérodrome actuel diminue l’impact sur le paysage.

Actualités

20.11.2014 - Restaurant Le Cockpit

Le restaurant "Le Cockpit", avec 50 places en salle et une belle terrasse pour 80 personnes, domine le tarmac et jouit de ce fait d'une vue privilégi... [suite]

24.05.2014 - Assemblée générale ordinaire de la SCAJ

Samedi 24 mai 2014, à 16 heures, à l'Aérodrome du Jura à Bressaucourt, se tiendra la 17e Assemblée générale ordinaire de la Société coopérative Aérod... [suite]

07.09.2013 - Agenda

Inauguration officielle de l'Aérodrome du Jura (quelques photos en page d'accueil).

Historique des news

Aérodrome du Jura - Plain Tertre 175 - 2904 BRESSAUCOURT
Tél. +41(0)32 466 60 73 - Fax. +41 (0)32 466 60 75 - info@aerojura.ch
©